LE MAG J&A

LE MAG J&A

AI Verse se visualise

Actualités /19 octobre 2021

Pour finaliser son outil de génération d’images de synthèse destinées à entraîner les intelligences artificielles, la deeptech provençale lève 2,5 M€ auprès d’Innovacom et de Bpifrance Investissement.

Article CF NEWS,

 

La jeune deeptech AI Verse veut démocratiser l’utilisation du deep learning (logiciel simulant un réseau de neurones, communément appelé intelligence artificielle – IA) pour la création de logiciels de vision artificielle. Elle s’attaque pour cela au manque d’images et plus spécifiquement au manque d’images correctement labélisées, c’est-à-dire où chaque pixel d’un élément d’importance dans une image est identifié, essentielles pour entraîner une IA. « Seules les grandes structures peuvent se permettre de mobiliser les ressources nécessaires à la construction d’une banque d’images labellisées manuellement et sans pouvoir en prévoir la qualité finale », commente Benoit Morisset, président et fondateur en 2020. Docteur en robotique et intelligence artificielle, il a notamment fondé Pixmap, une entreprise rachetée par Apple en 2017 intégrant des systèmes de cartographie 3D à la robotique. Avec Arnaud Lamorlette, expert dans l’animation 3D ayant notamment supervisé des projets de Dreamworks (Shrek 2 et 3…), ils ont donc mis au point une solution générant automatiquement des images de synthèse pouvant alimenter ces réseaux de neurones numériques. Pour la finaliser, ils collectent 2,5 M€ auprès de Innovacom, qui intervient à travers son FPCI Technocom 3 et du fonds Digital Venture de Bpifrance Investissement. Les cinq salariés actuels (hors fondateur) détiennent par ailleurs 20 % des parts.

 

Vente de banques d’images

 

Les nouvelles liquidités permettront de passer le logiciel de l’état de prototype à une solution commercialisable, d’ici douze à seize mois. Il sera disponible à travers une plateforme en ligne et s’adressera aux PME comme aux grands comptes, des domaines de la robotique, de la réalité virtuelle et augmentée, de la domotique, ou encore celui des villes intelligentes et des assistants intelligents. IA Verse, basé près de Nice, promet que chaque client pourra donc obtenir en quelques heures une banque d’images de synthèse représentant n’importe quelle situation, sur laquelle une IA doit être entraînée, pour des prix avoisinant la dizaine de centime par image. De cinq à dix profils tech devraient ainsi être recrutés. Dans le secteur sont présents les américains DataGem et Parallel Domain, spécialisé dans l’imagerie pour les véhicules autonomes. En France, la société Imageens – qui levait 1,2 M€ en avril (lire ci-dessous) – a mis au point un logiciel permettant de définir automatiquement les éléments présents dans de l’imagerie médicale existante.

 

Les intervenants de l’opération 

 

  • Société cible : AI VERSE
  • Acquéreur ou Investisseur : INNOVACOM, BPIFRANCE INVESTISSEMENT
  • Société Avocat d’Affaires Corporate : CONSTELLATION AVOCATS, Pierre Callède
  • Conseil investisseur : JOFFE & ASSOCIES, Thomas Saltiel, Charlotte VIANDAZ

partager sur