LE MAG J&A

LE MAG J&A

ELAIA LEVE 76 MILLIONS D’EUROS

News /07 February 2020

Le fonds d’amorçage géré par Elaia et initié par l’université Paris Sciences & Lettres boucle sa levée à 76 M€. Déjà investi dans dix entreprises, il vise un portefeuille de 25 à 30 lignes.

 

Anne-Sophie Carrese, Elaia Partners

 

Combinant la recherche de souscripteurs et le déploiement des montants levés depuis un premier closing au premier semestre 2018, l’équipe d’Elaia gérant le fonds PSL Innovation Fund peut désormais se concentrer sur l’investissement. Elle a finalisé la levée de ce FPCI à 76 M€, soit 1 M€ de plus que son hard cap. Le véhicule d’amorçage dédié aux jeunes pousses issues de l’université Paris Sciences & Lettres avait d’abord réuni autour de 45 M€ avant d’atteindre 65 M€ moins d’un an plus tard (lire ci-dessous). La dernière étape a vu l’arrivée d’un nouveau profil d’investisseurs. « Beaucoup de grandes fortunes ont rejoint le fonds, parfois sollicitées par les premiers LPs. Il s’agit d’investisseurs cherchant avant tout un bon rendement financier, qui se font rares dans le segment early stage », souligne Anne-Sophie Carrese, associée d’Elaia Partners. Parmi les autres récents souscripteurs, plus attendus pour un tel véhicule, se trouvent l’assureur Groupe Vyv, l’Institut Pasteur, la Fondation de l’École des Mineset Transvalor, filiale d’Armines (structure de recherche des écoles des mines).

 

Dix investissements réalisés

 

PSL Innovation Fund constituera un portefeuille de 25 à 30 sociétés. Il en a déjà investi dix : Aqemia, Cosmian, Gleamer, Newsbridge, Pili, Pocketstudio, Sancare, SeqOne et Transaction Connect (la dixième n’a pas encore été révelée). Et a fait des offres pour deux autres. Après avoir beaucoup financé de sociétés du numérique, le fonds devrait s’activer davantage dans le domaine des deeptech industrielles. Avec l’objectif de réunir à terme 50 % de participations dans le numérique, 25 % dans l’industrie et 25 % dans la santé. Elaia fera une autre annonce avec une entité du monde académique dans une dizaine de jours. Selon nos informations, la société de gestion a racheté IT-Translation, investisseur porté par l’Inria, en début d’année dernière, après avoir pris une participation de 21 % (lire ci-dessous).

Conseil juridique Joffe & Associés : (Olivier Dumas et Duygu Keles).