LE MAG J&A

LE MAG J&A

J&A CONSEILLE KORELYA CAPITAL ET CERTAINS INVESTISSEURS HISTORIQUES DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE LEVÉE DE FONDS DE VESTIAIRE COLLECTIVE

News /21 April 2020

Joffe & Associés conseille Korelya Capital et certains investisseurs historiques (Balderton Capital, Bpifrance Participations, Eurazeo, IdInvest, CondeNast et Vitruvian) dans le cadre de la nouvelle levée de fonds de 59 MEUR de Vestiaire Collective, leader mondial de la mode d’occasion.

Vestiaire Collective lève 59 millions d’euros pour développer la mode d’après

Par Anais Richardin

Vestiaire Collective boucle une nouvelle levée de fonds auprès de trois nouveaux actionnaires et des investisseurs historiques. L’enveloppe de 59 millions d’euros permettra à la plateforme spécialisée dans le seconde main de luxe de s’attaquer à la Corée et au Japon et de doper sa croissance aux Etats-Unis.

La valse des méga levées serait-elle en train de reprendre ? Après la disette, les annonces d’investissements commencent à affluer de nouveau et Vestiaire Collective rejoint la danse. La société, qui a pour habitude de boucler de grosses levées à un rythme assez soutenu (15 millions d’euros en 2013, 33 millions d’euros en 2015, 58 millions d’euros en 2017, 40 millions d’euros en 2019) annonce une nouvelle opération à 59 millions d’euros. Trois nouveaux investisseurs (Korelya Capital, Vaultier7 et Cuir Invest) rejoignent les investisseurs historiques qui remettent également au pot. Le CEO Max Bittner, qui a pris la tête de l’entreprise fin 2018 en succédant au cofondateur Sébastien Fabre, participe également à ce tour de table.

Dans le contexte de crise actuel, où les porte-monnaies prennent la poussière, laissés à l’abandon dans des sacs que l’on n’utilise plus, beaucoup émettent le voeu que notre rapport à la consommation en ressorte changé, grandi. Alors que notre relation à notre CB pourrait s’en trouver bouleversée, la place de marché dédiée aux vêtements et accessoires de luxe entend bien tirer son épingle du jeu de la mode durable.

« Alors que nous prenons tous du recul et réfléchissons à notre mode de vie, nous sommes persuadés que les modes de consommation sont sur le point de connaître une profonde mutation, et les plateformes C2C ont un rôle important à jouer à cet égard. Nous voyons dans Vestiaire Collective un leader émergent et un catalyseur de cette évolution » , commente Paul Degueuse, General Partner de Korelya Capital.

Et si les frenchies de Vestiaire Collective bouclent un nouveau tour, c’est aussi parce que le plateau de jeu a bien changé depuis le lancement de l’entreprise en 2009. La mode du seconde main ayant poussé de nouveaux joueurs offensifs à rejoindre la partie. En bonne place : Vinted, la plateforme lituanienne qui a levé 128 millions d’euros en fin d’année dernière et qui se bat sur tous les fronts « grand public » de la déco à la beauté en passant par la mode à tous prix. La plateforme annonce 11 millions de membres, là où Vestiaire Collective, lancée quatre ans plus tôt, en annonce 9 millions.

De la mode jetable à la mode durable

Et pour séduire de nouveaux utilisateurs et utilisatrices, il faut les moyens de communiquer, de développer de nouvelles fonctionnalités er d’étoffer le catalogue de produits disponibles. Et c’est sur son nouvel actionnaire Vaultier7 que la plateforme française compte s’appuyer pour « débloquer davantage de produits de luxe sous-utilisés pour répondre à la demande des acheteurs du monde entier« , indique-t-elle dans un communiqué.

Déjà largement présente à l’international, avec une très large part de transactions transfrontalières (80%), l’entreprise entend ainsi séduire de nouveaux marchés comme la Corée et le Japon, et s’appuiera sur Korelya Capital pour y parvenir. Une stratégie qui cohabitera avec un déploiement ambitieux sur le marché américain. « Nous croyons fermement que Vestiaire Collective, une entreprise dotée d’une équipe de management remarquable et d’un immense potentiel de croissance, puisse devenir le leader mondial de son secteur » , estime Frank Boehly, président de Cuir Invest.

Conseil Juridique : Joffe & Associés (Thomas Saltiel, Oceane Christmann)