LE MAG J&A

LE MAG J&A

Sophie Lebreuilly déguste avec un fonds spécialisé

News /21 October 2020

CF NEWS – PAR 

 

Fort d’un chiffre d’affaires de 12,7 M€ l’an dernier, le réseau de 18 boulangeries, présent surtout dans les Hauts-de-France, invite FrenchFood Capital, nouvel actionnaire majoritaire pour une valorisation comprise entre 10 et 15 M€. Lire le communiqué de presse.

 

Sophie Lebreuilly accueille un nouveau convive à sa table. Créé en 2014, le réseau de boulangeries, réalisant un chiffre d’affaires de 12,7 M€ en 2019, ouvre une majorité de son capital au fonds spécialisé, FrenchFood Capital en signant la septième opération de son premier fonds closé en avril 2019 pour 132 M€ (lire ci-dessous et voir sa fiche annuaire). Ce dernier est désormais abondé à hauteur d’environ 50 %. L’investisseur participe dans sa fourchette moyenne d’intervention (tickets d’equity allant de 3 à 15 M€) pour une valorisation comprise entre 10 et 15 M€, selon nos informations. Un processus d’enchères rassemblant des fonds locaux et nationaux ainsi que des industriels avait été organisé par Capstone Finance à partir de juin dernier. Le nouvel entrant rejoindra les deux financiers historiques, Generis Capital Partners et Finorpa, qui en profitent pour réinvestir – ils avaient apporté 1,5 M€ en décembre 2015. Les co-fondateurs et dirigeants, Sophie Lebreuilly et son mari Olivier, conservent une minorité des titres en réalisant du cash-out. Le financement du montage prend la forme d’une dette senior apportée par Arkéa Banque. Une ligne capex est, également, comprise.

 

Accélération des ouvertures

Paul Moutinho

Paul Moutinho, FrenchFood Capital

 

Employant environ 200 collaborateurs, Sophie Lebreuilly s’appuie sur un réseau de 18 boulangeries d’une superficie moyenne de 350 M² dont 16 implantées dans la région Hauts-de-France. Une nouvelle boulangerie va être créée le mois prochain. Le modèle de franchise a été démarré il y a deux ans avec à la clé six franchisés. Cette première opération à effet de levier lui donnera de nouveaux moyens financiers pour accélérer le rythme d’ouverture de nouveaux points de vente. Une cinquantaine d’établissements devrait voir le jour à l’horizon cinq ans dans les Hauts-de-France mais également dans les régions limitrophes telles que la Normandie ou la Champagne-Ardenne. Sur l’exercice en cours, les revenus devraient légèrement augmentés en raison du faible impact de la crise sanitaire sur l’activité. « Dès le mois de janvier prochain, les ouvertures vont connaître un accroissement significatif en mettant l’accent sur le modèle en propre. Dans le contexte de crise sanitaire, nous ne nous interdisons pas de regarder les opportunités de croissance externe qui se présenteront », indique Paul Moutinho, associé de FrenchFood Capital. Si la société atteint son objectif, elle devrait tripler de taille dans les cinq ans.

 

Les intervenants de l’opération BOULANGERIES SOPHIE LEBREUILLY

partager sur